Nouvelles et activités

Share This

Questions des médias

Par sujet

Par type

 

Calendrier des activités

Mai 2020

26 mai - 29 mai

 

 

Bureau national du STTP

377, rue Bank
Ottawa (Ontario)  K2P 1Y3
Canada

Tél. : (613) 236-7238
Téléc. : (613) 563-7861
TTY : (613) 236-9753

commentaires@cupw-sttp.org

Par unité de négociation

Showing 11 - 20 of 1210 results

Pages

Jeudi 7 Mai 2020

Pages

Dernières nouvelles

Jeudi 7 Mai 2020
Le 17 avril dernier, le gouvernement Ford a élargi l’accès aux services de garde d’urgence gratuits en Ontario. Cette mesure souhaitée était attendue depuis longtemps. Devenaient donc admissibles à ces services « certains employés du gouvernement fédéral, y compris les agents de la Gendarmerie royale du Canada et de l’Agence des services frontaliers du Canada ainsi que les employés et employées de Postes Canada ». Contrairement à ce que nous disions dans notre dernier bulletin, le gouvernement Ford n’a pas donné aux gestionnaires des services de garde municipaux la directive d’interdire l’accès aux services de garde d’urgence aux familles biparentales, à moins que les deux parents figurent sur la liste des travailleuses et travailleurs « désignés ».
Jeudi 7 Mai 2020
Le 6 mai, le STTP et Postes Canada ont présenté, verbalement, leur plaidoyer devant l’arbitre Elizabeth MacPherson. L’arbitrage est enfin terminé. À présent, il faut attendre la décision.
Mardi 5 Mai 2020
Le 17 avril dernier, le gouvernement Ford a annoncé qu’il étendait l’admissibilité aux services de garde d’urgence gratuits. Se sont ajoutés à la liste les employées et employés du gouvernement fédéral, dont ceux de la Gendarmerie royale du Canada, de l’Agence des services frontaliers du Canada et de Postes Canada. Le Syndicat était d’avis qu’il s’agissait d’une bonne solution pour les travailleurs et travailleuses des postes en Ontario. Toutefois, le gouvernement Ford a omis de mentionner la directive qu’il a adressée en coulisses aux gestionnaires des services de garde municipaux, soit d’interdire l’accès à ces services aux familles biparentales, à moins que les deux parents figurent sur la liste des travailleuses et travailleurs « désignés ». Autrement dit, cela revient à donner d’une main et reprendre de l’autre.
Vendredi 1 Mai 2020
TORONTO - À 15 h aujourd’hui, les livreurs et livreuses de Foodora et le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) ont tenu une manifestation sans danger et respectant les règles de distanciation physique devant le siège social de Foodora au Canada. Cette manifestation fait suite à l’annonce, plus tôt cette semaine, que Foodora allait quitter le marché canadien L’entreprise évoque des difficultés financières pour justifier sa décision. Pourtant, sa société-mère, Delivery Hero, s'est vantée cette semaine d'avoir presque doublé ses revenus au premier trimestre par rapport à l’année dernière.
Vendredi 1 Mai 2020
Cette année, à l’occasion du 1er mai, Fête internationale des travailleurs et travailleuses, la lutte pour la justice se poursuit. Peu importe notre origine, notre apparence ou notre travail, nous avons droit à la protection de notre santé et de notre sécurité au travail. Nous devons continuer d’exiger des gouvernements et des employeurs qu’ils se comportent de manière responsable sur les plan social et environnemental, et que chaque personne soit traitée avec équité. Nous devons apprendre à vivre ensemble, en mettant l’accent sur le partage équitable, pacifique et écoresponsable des ressources.
Vendredi 1 Mai 2020
Partout, les travailleuses et les travailleurs doivent composer avec la surcharge de travail, la pandémie et l’incertitude. Il est clair que nos membres se sont mobilisés pour que la société puisse continuer de fonctionner. Ils méritent notre respect, et notre dette envers eux est immense. Heureusement, ils peuvent compter sur la gratitude et la confiance de la population. Malheureusement, Postes Canada n’en fait pas autant dans la gestion de ses opérations. Elle n’hésite pas à traiter comme du bétail ses travailleurs et travailleuses déjà surchargés. Nous ne méritons pas pareil traitement.
Jeudi 30 Avril 2020
Postes Canada a fait savoir au Syndicat qu’elle modifiait les méthodes de travail des FFRS. La Société a décidé que, en matière d’envois à remettre en mains propres, la règle du demi-kilomètre ne s’applique plus. Le Syndicat a accepté cette décision à titre de mesure temporaire durant la pandémie de COVID-19, à condition que la modification soit volontaire. La Société est d’avis que l’accord du Syndicat n’est pas nécessaire pour procéder à cette modification.
Jeudi 30 Avril 2020
Partout au pays, les travailleuses et travailleurs des postes livrent le courrier dans des conditions difficiles. Ils n’ont pas eu à livrer le courrier durant une pandémie depuis plus de 100 ans. Néanmoins, les travailleuses et travailleurs continuent de défendre leurs droits et d’appuyer les travailleuses et travailleurs de la santé. Voici quelques exemples d’actions menées au palier local.
Jeudi 30 Avril 2020
La décision de Foodora de quitter le Canada en pleine pandémie est un geste cruel de la part de cette société multinationale. Tout comme les travailleurs et travailleuses des postes, les livreurs et livreuses de Foodora fournissent un service essentiel en pleine crise sanitaire, et ce, malgré le fait que Foodora n’a pas daigné leur fournir de protocole de sécurité ni d’équipement de protection individuelle.
Mercredi 29 Avril 2020
OTTAWA – Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) soutient qu’en mettant fin à ses activités pour faire échec à une campagne de syndicalisation, Foodora Canada et sa société-mère, Delivery Hero, enfreignent plusieurs articles de la loi du travail de l’Ontario. Le STTP a déposé une plainte de pratique déloyale de travail, aujourd’hui même, auprès de la Commission des relations de travail de l’Ontario (CRTO). Selon le STTP, cette fermeture est illégale et constitue une mesure antisyndicale.

Appuyez la création d’une banque postale – téléchargez et signez la pétition

Le Canada a besoin d’une banque postale. Des milliers de municipalités rurales sont dépourvues de succursale bancaire, mais bon nombre d’entre elles ont un bureau de poste qui serait en mesure d’offrir des services financiers. De plus, près de deux millions de Canadiens et Canadiennes utilisent les services usuriers des prêteurs sur salaire et ont désespérément besoin d’une option de rechange. Une banque postale pourrait être la solution. Téléchargez et signez la pétition demandant au gouvernement qu’il exige de Postes Canada qu’elle offre des services bancaires postaux, et qu’elle se conforme à un mandat d’inclusion financière.

TÉLÉCHARGER LA PÉTITION