Coup d`oeil sur le Régime de retraite du STTP

Partager

Lundi 24 Mars 2003
Numéro 1

Bulletin no. : 2002-2005/73

Qui protège votre régime de retraite?

Lorsque le gouvernement a mis sur pied le Régime de retraite de Postes Canada, le STTP et les autres syndicats ont demandé d'avoir leur mot à dire quant à l'administration de notre régime de retraite et d'avoir accès à l'information le concernant. On a répondu à notre demande en créant le Conseil consultatif des pensions, qui est composé de membres de syndicats, d'employées et employés retraités et de représentantes et représentants de la direction.

Le Conseil compte 16 membres. La moitié des sièges (huit) sont réservés aux agents négociateurs. De ce nombre (huit), quatre sont occupés par des représentantes et représentants du STTP. Les huit autres sièges sont répartis comme suit : cinq sièges sont réservés à la direction, un siège est occupé par une travailleuse ou un travailleur retraité élu, un siège est occupé par une travailleuse ou un travailleur élu qui n'appartient pas à une unité de négociation et un siège est occupé par une personne élue représentant l'ensemble des participantes et participants au Régime de retraite. La personne qui occupe actuellement ce siège a mentionné qu'elle prendrait bientôt sa retraite et il y aura par conséquent une élection cette année pour le remplacer.

Tout vote au Conseil doit obtenir une double majorité, soit la majorité des voix au sein de chacun des deux groupes de huit membres.

Le mandat du Conseil comprend les responsabilités suivantes :

· Passer en revue l'information administrative
· Passer en revue les rapports sur les placements
· Contribuer aux communications destinées aux participantes et participants au Régime de retraite, y compris le rapport annuel
· Faire des recommandations au Comité des pensions

Retraite - fait no 1

Le mythe de la « formule 85 » : Saviez-vous qu'il n'existe pas de formule 85? De nombreux membres croient qu'ils peuvent prendre leur retraite sans aucune pénalité lorsque leur âge, additionné à leur nombre d'années de service, équivaut à 85. Cette formule ne s'applique que dans une seule situation. Consultez l'endos du présent bulletin pour connaître laquelle.

Qu'avons-nous appris?

Nous recevons des rapports administratifs de Towers Perrin, l'entreprise qui fournit les services dont la prestation était auparavant assurée par nos consœurs et confrères du SCFP lorsque nous participions au régime de retraite de la fonction publique. Les agents négociateurs croient que nous recevrions un meilleur service si ce travail était récupéré à l'interne et effectué par des personnes ayant un intérêt directement lié au régime de retraite.

Nous recevons aussi de l'information sur les décisions qui ont été prises en matière de placement. Cependant, comme nous ne recevons jamais d'information tant que le conseil d'administration de la SCP (qui agit également à titre de Conseil des pensions) n'en a pas été mis au courant, l'information que nous recevons n'est pas très à jour.

UN APERÇU DE VOTRE RÉGIME
(EN DATE DU 30 SEPT. 2002)
Actif - 6 991 000 000 $
(près de 7 milliards)
Répartition approximative des investissements : 60 % en actions, 30 % en obligations et 10 % en espèces
Prestataires - 2 400 travailleuses et travailleurs retraités
Participation de 50 000 travailleuses et travailleurs


Par exemple, lors de notre dernière réunion, nous avons reçu la liste des 1 150 entreprises dans lesquelles notre fonds à été investi par l'acquisition d'actions. Les représentantes et représentants du Syndicat siégeant au Conseil consultatif des pensions avaient auparavant soulevé une préoccupation concernant les 40 millions de dollars investis dans l'entreprise Talisman. Nous faisons constamment valoir que le fonds de pension devrait être régi par une politique d'investissements éthiques. En réponse à notre préoccupation, le Conseil a accepté d'inviter des représentants de l'organisme SHARE à faire une présentation lors de notre prochaine réunion, qui aura lieu les 18 et 19 juin prochains. SHARE (Shareholder Association for Research and Education), qui bénéficie du soutien du mouvement syndical, est un organisme qui contrôle les placements des fonds de pension et aide les régimes de pension à utiliser des pratiques socialement responsables en matière de placements.

Notre régime de retraite est le sixième en importance au Canada. Comme tous les régimes, il a souffert de la dégringolade du marché boursier au cours de la dernière année. Le rapport annuel indiquera une perte d'environ 400 millions de dollars. Cette perte aurait cependant été beaucoup plus importante si nous n'avions pas bénéficié du taux d'intérêt stable payé par le Conseil du Trésor sur les versements échelonnés effectués au cours de deux dernières années. Le transfert de fonds s'est terminé le 30 septembre 2002.

Nous pouvons nous réjouir du fait que notre régime de retraite est un régime à prestations déterminées, car un tel régime oblige l'employeur à contribuer un montant correspondant à tout manque à gagner dans le but de protéger nos bénéfices.

Régime de retraite et négociations

Les membres ont approuvé des revendications visant à ce que nous obtenions le contrôle de notre régime de retraite, de manière à ce que la direction de Postes Canada ne jouisse pas d'un pouvoir unilatéral en ce qui concerne notre fonds de pension. Il est clair que l'argent du fonds de pension nous appartient et qu'il s'agit simplement de salaires différés que nous avons convenu de toucher une fois que nous serons à la retraite. Parce que cet argent nous appartient, nous devrions être en mesure de décider de quelle façon il est utilisé.
Nos revendications visent aussi à rendre justice à nombre de nos membres qui sont actuellement des travailleuses ou travailleuses temporaires ou qui ont travaillé à titre temporaire ou à temps partiel durant une partie de leurs années de service à Postes Canada. De nombreux membres aimeraient pouvoir prendre une retraite anticipée, mais ceux et celles qui ont travaillé pendant un certain temps sans être admissibles au régime de retraite ne peuvent pas vraiment se le permettre. Il serait raisonnable de leur accorder les mêmes possibilités dont bénéficient les autres membres.

Réponse au fait no 1 : La seule situation où la « formule 85 » s'applique, c'est dans le cas d'un membre de 55 ans qui a accumulé 30 années de service.


Calcul de votre pension

Un relevé personnel sera envoyé à tous les membres au printemps. Il importe que chaque membre vérifie cette information afin de s'assurer de son exactitude. Le centre chargé de l'administration du régime de retraite ne dispose pas d'un véritable mécanisme pour traiter les contestations relatives à l'information apparaissant sur les relevés. Si vous avez travaillé à temps partiel durant une partie de vos années de service et que votre horaire de travail prévoyait plus de 20 heures de travail par semaine, vous devez vous assurer que cela a été pris en compte, sinon vous risquez plus tard de vous en mordre les doigts. Le service à temps partiel n'est pas calculé en fonction du nombre d'heures travaillées, mais du nombre d'heures inscrites à votre horaire de travail. Si vous attendez le moment de prendre votre retraite pour faire corriger ces erreurs, il est fort probable que la Société n'aura plus les éléments de preuve (copies des horaires de travail) dont vous aurez alors de besoin. N'attendez pas! Faites corriger ces erreurs dès maintenant!

Les représentantes et représentants du STTP siégeant au Conseil consultatif des pensions comptent produire un bulletin
après chaque réunion à l'intention des membres. Afin que ce bulletin soit le plus utile possible, nous aimerions que vous nous
informiez du type de renseignements que vous aimeriez y trouver.

Le Conseil a accepté de se réunir au moins trois fois par année. Une séance d'éducation est prévue parallèlement à chacune des réunions.

L'automne dernier, la séance portait sur les aspects juridiques du régime et sur la régie de la caisse de retraite. En janvier, nous avons évalué la formation qui est actuellement offerte par Postes Canada sur les questions de retraite et qui est payée par le régime de retraite. En juin prochain, nous aurons droit à un aperçu de la séance d'éducation « individualisée » en matière de retraite que la SCP veut mettre à l'essai. Chaque bride d'information que nous recevons nous permet d'être mieux équipé pour évaluer les renseignements qui nous sont fournis sur le régime de retraite, nous permettant ainsi de mieux protéger l'ensemble de nos intérêts.

Solidarité,
George Kuehnbaum
Secrétaire-trésorier national (1996-2015)
Cathy Kennedy
Permanente syndicale nationale - Griefs