Le service postal fait l’objet d’un examen, et vous êtes invités à y contribuer.

Partager

Mardi 31 Mai 2016

Le service postal fait l’objet d’un examen, et vous êtes invités à y contribuer.

 Le gouvernement fédéral dit vouloir « s’assurer que la population canadienne reçoit des services de qualité de la part de Postes Canada, à un prix raisonnable ». 

Il demande à la population de lui faire part de son point de vue. Comment, selon vous, le service postal national devrait-il évoluer avec le temps? 

Il y a une foule d’options à prendre en considération. 

Des services de qualité pour répondre à des besoins changeants. 

L’envoi de lettres par la poste est en baisse, et les administrations postales dans le monde subissent une diminution de leurs revenus. 

Dans certains pays, les administrations postales ont augmenté les prix ou éliminé des services et des emplois, comme l’a fait Postes Canada lorsque les conservateurs étaient au pouvoir. 

Toutefois, dans de nombreux autres pays, elles ont élargi leurs services et ont emprunté de nouvelles avenues afin d’accroître leurs recettes. 

Il est temps que Postes Canada tire parti de sa présence partout au pays et se lance dans de nouveaux services générateurs de revenus. 

Examinons les options suivantes : 

Un plus grand nombre de services au comptoir, pourquoi pas? 

Grâce à ses 6 300 points de vente, Postes Canada possède le plus vaste réseau de vente au détail au pays. Elle pourrait exploiter davantage le potentiel de son réseau. 

Des documents entre bonnes mains :

Postes Canada traite déjà les demandes de passeport et délivre des permis de chasse et de pêche. Elle pourrait aussi traiter les demandes de cartes d’identité, fournir des services de validation de l’identité, inscrire les électeurs, certifier des documents, délivrer d’autres types de permis et la liste pourrait s’allonger encore. 

Postes Canada pourrait aussi traiter des paiements et des chèques au nom des gouvernements fédéral et provinciaux, et offrir des services gouvernementaux dans les collectivités privées de tels services. 

Une banque postale pour tous :

Des services bancaires, Postes Canada en a déjà offerts, et pourrait en offrir à nouveau, tout comme le font de nombreuses administrations postales d’autres pays. Il pourrait s’agir des services suivants : comptes d’épargne, comptes-chèques, guichets automatiques, marges de crédit, prêts hypothécaires, virements de fonds, etc. 

La banque postale est rentable dans bien des pays. Elle pourrait réinvestir ses profits dans les collectivités. Obtenez plus de détails sur la campagne du STTP à sttp.ca/fr/ServicesBancairesPostaux. 

Des locaux utilisés à bon escient :

À bien des endroits, Postes Canada pourrait maximiser l’utilisation de ses locaux. Elle pourrait par exemple louer de l’espace à des producteurs ou artisans canadiens pour qu’ils présentent leurs produits au cours d’une période définie. Elle pourrait aussi faciliter la vente en ligne de produits en utilisant un portail Internet, comme le fait la poste suisse. 

Des services Internet et de téléphonie cellulaire, pourquoi pas? 

Partout au pays, les gens veulent des services Internet et de téléphonie cellulaire qui sont simples, clairs et abordables. Postes Canada pourrait vendre des forfaits de base de téléphonie cellulaire. Elle pourrait aussi utiliser son infrastructure pour offrir des services Internet haute vitesse dans les régions rurales et éloignées où il n’y en a pas. 

En Europe, l’administration postale de nombreux pays, dont le Royaume-Uni, l’Italie et la France, offre des services Internet et de téléphonie cellulaire. 



Encore plus de services à domicile, pourquoi pas? 

Postes Canada pourrait mieux tirer parti de son réseau de livraison, le plus vaste au pays. 

Des colis, encore des colis :

Grâce au commerce électronique et au marketing en ligne, la livraison de colis est en plein essor. À quoi bon tous ces véhicules de livraison de différentes entreprises de messageries qui, jour après jour, parcourent les mêmes rues pour livrer des colis? 

Pourquoi ne pas confier à Postes Canada la dernière portion de la livraison? Non seulement cette mesure ferait diminuer les prix, mais elle bénéficierait aussi à l’environnement en réduisant la consommation de carburant fossile, la congestion routière et la pollution. 

Postes Canada assure déjà, au nom de FedEx, la dernière portion de la livraison des colis dans les petites villes et collectivités rurales. 

Des aliments livrés à domicile :

Postes Canada pourrait s’associer à de grandes chaînes de supermarchés pour offrir la livraison à domicile de denrées alimentaires partout au pays, comme le font les services postaux de la Suisse et du Danemark. 



N’oubliez pas : il s’agit d’un service postal pour tous. 

Bien entendu, le service postal n’est pas qu’une question d’argent. Postes Canada, comme les autres sociétés d’État, est tenue de servir l’intérêt public. 

En plus d’offrir de nouveaux services générateurs de revenus, Postes Canada devrait consolider et élargir la gamme de services qu’elle offre à la population. Par exemple : 

Offrir de meilleurs services aux collectivités autochtones et du Nord : 

  • Services bancaires 
  • Programme « Aliments-poste » 

Contribuer à « verdir » Postes Canada 

  • Installation de bornes de recharge pour véhicules électriques à tous les bureaux de poste. 
  • Remplacement des véhicules de livraison par des véhicules électriques fabriqués au Canada. 
  • Expansion du service de livraison à domicile parce qu’il s’agit de l’option la plus écologique. 

Pour obtenir de plus amples renseignements, consulter les sites : sttp.ca et collectivitésdurables.ca



De meilleurs services aux personnes âgées et aux personnesà mobilité réduite : 

La population du Canada est vieillissante, d’où l’importance de maintenir des liens au sein des collectivités. 

Postes Canada a déjà offert un service appelé Programme de vigilance des facteurs, où les factrices et facteurs assuraient un suivi auprès des aînés vulnérables et des personnes ayant une incapacité. Ils sont encore nombreux à le faire, mais de manière informelle. En partenariat avec les autorités municipales, la collectivité, les services de santé et les personnes âgées, Postes Canada pourrait aider les personnes âgées à demeurer chez elles le plus longtemps possible. 

En France, La Poste est un chef de file dans la mise à l’essai de nouveaux rôles pour les facteurs et factrices. Elle a établi des partenariats avec des pharmacies pour la livraison de médicaments, et avec des organismes qui assurent un suivi auprès des personnes vulnérables, invalides ou isolées. 

La poste japonaise offre elle aussi un service de vigie. Moyennant des frais mensuels modiques, le personnel de livraison effectue des visites auprès des personnes âgées et fait ensuite rapport aux membres de la famille. 

Ce service coûte l’équivalent de 8,40 $US par mois environ. Selon le Bureau de l’inspecteur général du service postal des États-Unis, la prestation d’un service semblable aux États-Unis générerait des revenus annuels de 12,6 millions $US si 1 % seulement des 12,5 millions de personnes âgées s’y inscrivaient. 

D’ici 2020, la poste japonaise distribuera un appareil iPad à quatre ou cinq millions de personnes âgées. Ces appareils seront équipés d’applications qui faciliteront les visites de vigilance et rappelleront aux aînés de prendre leurs médicaments, de manger et de faire de l’exercice.